aparté


aparté

aparté [ aparte ] n. m.
• 1640; it. a parte « à part, à l'écart »
1Mot ou parole que l'acteur dit à part soi (et que le spectateur seul est censé entendre). Les apartés étaient fréquents dans la comédie. Loc. adv. En aparté. 1. bas.
2(A-parté 1770) Entretien particulier, dans une réunion. Faire des apartés (cf. fam. Des messes basses). Il y avait « entre le missionnaire et moi, des apartés en langue polynésienne » (Loti). S'entretenir en aparté avec qqn.

aparté nom masculin (italien a parte, à participe) Ce qu'un acteur dit à part soi sur la scène, et qui est censé n'être entendu que des spectateurs. Conversation discrète tenue à l'écart, dans une réunion, dans un petit groupe. ● aparté (expressions) nom masculin (italien a parte, à participe) En aparté, en évitant d'être entendu. ● aparté (synonymes) nom masculin (italien a parte, à participe) Conversation discrète tenue à l'écart, dans une réunion, dans un...
Synonymes :
- tête-à-tête

aparté
n. m.
d1./d Ce qu'un acteur dit à part soi et qui est censé n'être entendu que par les spectateurs.
d2./d Bref entretien particulier dans une réunion.
|| Loc. adv. En aparté: en tête à tête, en confidence.

⇒APARTÉ, subst. masc.
A.— THÉÂTRE. Convention théâtrale par laquelle un acteur qui feint de se parler à soi-même éclaire le public sur ses réactions, ses intentions ou ses sentiments, les autres acteurs présents sur scène étant censés ne pas l'entendre :
1. La dramaturgie moderne interdit les monologues, les apartés, les tirades. Mais notre théâtre classique est plein de monologues, d'apartés, de tirades : il foisonne même de scènes entières où l'on ne parle que par tirades.
MONTHERLANT, Notes de théâtre, 1954, p. 1076.
B.— P. ext. Conversation particulière entre quelques personnes, à l'écart des autres, et qui ne doit pas être entendue :
2. L'expression de surprise mêlée de dédain que j'observais sur leur physionomie, commençait à me troubler; j'étais sûre d'être bientôt l'objet d'un aparté dans l'embrasure de la fenêtre, ou d'une conversation à voix basse...
Mme DE DURAS, Ourika, 1824, p. 105.
3. Mais le patron Martrodin en avait déjà assez de nos « apartés » et de nos petits complots dans les coins.
CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, 1932, p. 389.
Rem. Dans l'ex. suiv., aparté signifie « vie personnelle, et jusqu'à un certain point autonome, à l'intérieur d'une communauté » :
4. Ces béguines ou prieuses, au bout de dix ans d'une vie commune, obtiennent ce qui est l'objet de leurs vœux, le point essentiel cher à l'esprit féminin, l'aparté dans l'habitation, et ce qui est pour chacune la plus grande part du bonheur ici-bas, le ménage à soi, la petite cuisine, le petit tripot.
MICHELET, Sur les chemins de l'Europe, 1874, p. 267.
Loc. adv., littér. En aparté :
5. Mme Valavert a beaucoup causé avec moi ... en aparté. C'était facile. Car son mari et le vieux bonze avaient des tas de choses à se dire.
ROMAINS, Les Hommes de bonne volonté, La Douceur de la vie, 1939, p. 172.
Rem. On rencontre except., p. fig. étymol., la forme a parte :
6. Je ne sais même pas, Dieu me pardonne, si le mot d'encroûtés n'est pas sorti une fois de mes lèvres, avait-il [Norpois] ajouté avec un sourire scandalisé, à mi-voix, presque a parte...
PROUST, Le Côté de Guermantes 1, 1920, p. 259.
PRONONC. ET ORTH. :[]. Ac. 1798, Ac. abr. 1832 et Ac. 1835, s.v. aparté font observer que le mot ne prend pas d's au plur., il en prend un auj. (supra ex. 1, 3).
ÉTYMOL. ET HIST.
I.— Subst. 1. 1640 théâtre (LA MÉNARDIÈRE, Poëtique ds RICH. 1732 : A-parté. Expression dramatique, inventée par La Ménardière, dans sa Poëtique, et que l'Abé d'Aubignac a adoptée dans sa pratique du Téatre. Les a-parté sont, selon La Ménardière, les discours qu'un personnage fait à part, en la présence d'un autre, qui est obligé d'être pendant le discours, sans yeux et sans oreilles, et même sourd et aveugle, afin qu'il ne voïe l'action et n'entende les paroles de celui avec qui il est sur le téatre); 2. p. ext. av. 1847 « entretien à l'écart » (F. Soulier ds Lar. 19e).
II.— Loc. adv. 1835 (Ac. : [...] Ce vers doit être dit aparté).
Soit lat. a parte (sua) « pour sa part » (qui en lat. class. serait pro parte sua), soit empr. à l'ital. a parte, loc. adv. « à part » attesté dep. 1584-85 (BORGH. VINC., Monet., 228 ediz. Crus. ds TOMM.-BELL.) mais qui ne semble pas attesté dans un cont. de théâtre, ni comme subst. av. 1811 : ALBERTI, Grande Dizionario italiano-francese, s.v. aparte.
STAT. — Fréq. abs. littér. :107.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882 (s.v. aparte). — FRANCK 1875. — Gramm. t. 1 1789. — LAL. 1968. — RITTER (E.). Les Quatre dict. fr. Rem. lexicogr. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 349.

aparté [apaʀte] n. m.
ÉTYM. 1640; ital. a parte « à part, à l'écart », bas lat. a parte (sua) [cf. lat. pro parte sua « pour sa part »]. REM. Le mot peut se rencontrer en français sous sa forme italienne a parte (→ cit. 2 ci-dessous), parfois traitée a-parte (→ cit. 0.1).
1 Mot ou parole que l'acteur dit à part soi (et que le spectateur seul est censé entendre). || Les apartés étaient fréquents dans la comédie.
0.1 — J'admets fort bien les a-parte au théâtre, dit Capus. Ça évite bien des choses.
J. Renard, Journal, 17 nov. 1898.
Loc. adv. En aparté. Bas. || Cette réplique doit être dite en aparté.
1 Au milieu de ces énigmes on croit entendre derrière soi, en aparté, l'éclat de rire bas du sphinx.
Hugo, Paris, II, 7.
2 (Av. 1847). Entretien particulier dans une réunion. || Faire un aparté avec un ami. || Un petit aparté. || Allons, plus d'apartés.fam. Messes basses.
2 M. de Chateaubriand y régnait, et, quand il était présent, tout se rapportait à lui; mais il n'y était pas toujours, et même alors, il y avait des places, des degrés, des a parte pour chacun.
Sainte-Beuve, Causeries du lundi, 26 nov. 1849.
3 Il y avait même, entre le missionnaire et moi, des apartés en langue polynésienne.
Loti, Aziyadé, II, 1.
Loc. adv. Causer, s'entretenir en aparté avec qqn.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • aparte — 1. Puede funcionar como adverbio, como adjetivo, como sustantivo y como preposición: a) Como adverbio significa ‘en otro lugar’: «De entre ellos [los conejos], puso aparte algunos» (Sánchez Héroe [Col. 1988]); y ‘separadamente, por separado’:… …   Diccionario panhispánico de dudas

  • aparte — adverbio de lugar 1. En otro lugar: Guarda tu dinero aparte. 2. A cierta distancia: Debes mantenerte aparte para no recibir ningún golpe. adverbio de modo 1. Dejando a un lado. Observaciones …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • aparte — APÁRTE adv. În mod separat, deosebit (de...). ♦ (În teatru, ca indicaţie pentru actori). Ca şi cum ar vorbi cu sine însuşi, dar cu glas tare. ♦ (Adjectival) Deosebit, special, anumit. Trăsătură aparte. – A3 + parte (după fr. à part). Trimis de… …   Dicționar Român

  • aparte — (De a 1 y el lat. pars, partis, parte). 1. adj. Diferente, distinto, singular. Góngora es un autor aparte en la poesía española. 2. m. Palabras que en la representación escénica dice cualquiera de los personajes de la obra representada, como… …   Diccionario de la lengua española

  • Aparte — Aparté Voir « aparté » sur le Wiktionnaire …   Wikipédia en Français

  • aparté — ou mieux a parté (a par té)    Ce sont deux mots latins qui signifient à part, de côté, séparément. 1°   Adv. Ce vers doit être dit aparté par l acteur, c est à dire à part, ou de manière que les autres personnages ne l entendent pas. 2°   S. m.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Aparte — Saltar a navegación, búsqueda El aparte en teatro es una parte del diálogo dirigida al espectador y que se ha de suponer que no oyen el resto de los personajes. El aparte puede estar o no marcado en el texto. En el teatro clásico en castellano,… …   Wikipedia Español

  • aparté — APARTÉ. s. m. Il n a point l S au pluriel. Mot pris du Latin, d où il a passé dans notre langue, comme dans l Italien et l Espagnol; il signifie Ce qu un Acteur dit, de manière à être entendu des Spectateurs, mais qu on suppose ne l être pas des… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • aparte — |àp| s. m. 1. O que um ator diz simulando falar consigo ou como se só fosse ouvido pelo público. 2. Frase isolada com que se interrompe quem fala. = COMENTÁRIO, PARÊNTESE 3. Observação marginal feita no meio de um discurso pelo orador. =… …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • aparte — ► adjetivo 1 Diferente o distinto: ■ el suyo es un caso aparte. SINÓNIMO excepcional singular ► sustantivo masculino 2 TEATRO Texto que declama un actor dirigiéndose a sí mismo o a otros, simulando no ser oído por el resto de los actores: ■ el… …   Enciclopedia Universal


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.